EXPOSITION « 40 ans dans les Andes. L’itinéraire oublié de Théodore Ber (1820-1900) »

 

Du 28 juin au 5 octobre 2014Prolongation exceptionnelle jusqu’au 26 octobre 2014!
Une exposition du musée Champollion et du service Patrimoine de la Ville de Figeac.

L’exposition estivale du Musée Champollion – Les Écritures du Monde et du service du patrimoine de Figeac est consacrée en 2014 à Théodore Ber, un Figeacois oublié jusqu’à la redécouverte récente de ses carnets de voyage, rédigés entre 1860 et 1900 alors qu’il vivait dans les Andes. Elle illustre de manière inédite le récit autobiographique de ce personnage aux mille vies par les témoins matériels de ses activités parvenus jusqu’à nous, parmi lesquels les remarquables collections archéologiques et ethnographiques prêtées pour l’occasion par le musée du quai Branly et le musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye, ou encore les précieux journaux et documents mis à disposition par les Archives nationales et les Archives municipales de Figeac.
Né à Figeac en 1820, Théodore Ber émigre au Chili en 1860 puis au Pérou à compter de 1863 ; il y est tour à tour maître d’école, chansonnier, collaborateur de journaux francophones péruviens, pompier volontaire, administrateur d’une colonie européenne, botaniste, géographe, chargé de missions archéologiques et anthropologiques pour le compte du ministère de l’Instruction publique… Il décède à Lima en 1900.
La redécouverte récente des carnets de voyage sud-américains de cette personnalité atypique, autant qu’inconnue et oubliée, a révélé une source majeure pour la compréhension tout à la fois de la vie dans la société péruvienne au XIXe siècle, l’histoire du développement de ce que l’on a appelé « l’américanisme » mais aussi la genèse de l’archéologie andine au XIXe siècle. Elle a aussi révélé ce que l’on pourrait appeler un itinéraire de vie, où les soubresauts politiques du siècle sont vécus ardemment, avec l’engagement passionné de ceux qui veulent changer le cours des choses.
Quatre grandes sections – « Théodore Ber et la France » ; « Un regard critique sur la société péruvienne » ; « Les missions archéologiques et ethnographiques de Ber » et enfin, « La vie de Ber dans la vallée de Chanchamayo » – composent ainsi l’exposition selon une logique à la fois chronologique, géographique et thématique.
Les deux services patrimoniaux de la ville de Figeac – conservation des musées et service du patrimoine – souhaitent ainsi croiser à travers cette exposition trois aspects qui caractérisent d’ordinaire leur politique culturelle et événementielle : la présentation d’une civilisation étrangère, la mise à l’honneur d’un travail d’écriture et la valorisation de l’histoire de Figeac et du Lot, à travers la redécouverte, ici, d’une figure locale tombée dans l’oubli.

COMMISSARIAT GÉNÉRAL
Benjamin Findinier, directeur des musées de Figeac
Benjamin Philip, responsable du service du patrimoine de Figeac
COMMISSARIAT SCIENTIFIQUE
Pascal Riviale, chercheur, chargé d’études documentaires aux Archives nationales,
chercheur associé au centre EREA du LESC (CNRS-UPO)
CONSEIL SCIENTIFIQUE ET HISTORIQUE
Paz Nuñez-Regueiro, conservateur au musée du quai Branly
Christophe Galinon, archiviste au service du patrimoine de Figeac
RÉGIE DES OEUVRES ET MÉDIATION
Stéphanie Lebreton
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES
Didier Buffarot
Gilbert Mijoule
COORDINATION ÉDITORIALE
Priscilla Malagutti
CRÉATION GRAPHIQUE
Laurence Maigret
SCÉNOGRAPHIE

Claire Simonet