Conférence – La Montagne sacrée du Bégo

 

La Montagne sacrée du Bego
Jeudi 17 mai 2018, 18h30

par le Professeur Henry de Lumley, Membre correspondant de l’Académie des Sciences et de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, Directeur de l’Institut de Paléontologie Humaine, Fondation Albert Ier Prince de Monaco
.
.
La région du mont Bego, située dans les Alpes méridionales, au sein du massif du Mercantour, à environ 80 km au nord de Nice, renferme plus de 4 000 roches gravées sur lesquelles ont été inscrits, à l’âge du Cuivre et à l’âge du Bronze ancien, entre 3 300 ans et 1 800 ans avant notre ère, plus de 40 000 signes figuratifs et, au total, près de 100 000 gravures si l’on prend compte aussi les signes non figuratifs comme les cupules isolées, les groupes de cupules éparses et les petites plages.
Au cours de l’étude de ces gravures, deux démarches distinctes ont été poursuivies. L’une, objective et rigoureuse, a pour but d’établir un corpus, le plus exhaustif possible, des gravures de chaque zone. La seconde démarche, quelque peu subjective, fait appel non seulement à l’ensemble des données observées et enregistrées dans la région du mont Bego, mais aussi à la connaissance des autres sites d’art rupestre protohistorique, des traditions culturelles régionales, de l’histoire des religions du Bassin méditerranéen et des régions moyen-orientales et celle des premières écritures méditerranéennes. Elle essaye de proposer une lecture des roches gravées et de comprendre la signification des gravures de la région du mont Bego. Connaissant parfaitement les difficultés d’une telle démarche, ne sous-estimant pas les limites de nos possibilités à appréhender la pensée des peuples du Chalcolithique et de l’âge du Bronze ancien et conscients de la fragilité des hypothèses que nous pourrions avancer, nous avons malgré tout jugé utile de proposer une première lecture de ce fabuleux codex gravée dans la pierre.
.

Annexe du Musée Champollion
Gratuit
Information au 05.65.50.31.08 / musee@ville-figeac.fr