CONFÉRENCE L’ÉCRITURE ARABE

 

Jeudi 12 décembre à 18h30

Annexe du Musée

«  L’écriture arabe »
par Saba Fares, Professeure des universités, enseignante à Toulouse Jean Jaures en linguistique arabe et sémitique ;
Histoire et civilisation arabe ; interculturalités sur l’écriture arabe

Avant l’avènement de l’Islam, la population de la péninsule Arabique utilisait une graphie dite arabique, d’après l’aire de diffusion de cette écriture. Employée durant plus de mille an avant l’Islam, cette écriture a été abandonné peu du temps avant l’Islam, d’abord au nord de la péninsule puis définitivement abandonnée par la nouvelle communauté musulmane au profit d’une écriture dérivée de l’écriture araméenne.

Je consacrerais la première partie de ma présentation aux écritures de la péninsule Arabique avant l’Islam. En décrivant le contexte religieux de la péninsule, j’aborderais ensuite la place de l’écriture dans les conflits religieux, au Proche-Orient, aux alentours du 3e-4e s. après l’ère chr. et les hypothèses des raisons de l’abandon des écritures arabiques par la jeune communauté musulmane.

Gratuit

Photo. © mission franco-jordanienne à Wadi Ramm (Jordanie), tous droits réservés